Couleur Mandarine

Créations de couture et tricot

29 mars 2013

*°* De l'art et la manière de mettre un enfant au monde *°* Episode 1

Après une grossesse sereine et sans problèmes notables, l'accouchement a été une autre histoire !

Le 13 janvier 2013, j'ai été réveillée par des contractions vers 4h du matin. Ne sachant ce que la suite allait nous réserver, je n'ai pas réveillé mon homme, préférant le laisser prendre des forces au besoin. Je me suis donc contentée de vérifier leurs régularité. Aux alentours de 9h, n'en pouvant plus, je suis allée prendre un bain, le dernier avant de longues semaines ! A partir de là, les contractions se sont estompées. Dans l'après-midi, nous sommes allés faire une promenade le long de la plage (nous avons la chance d'habiter sur la côte), je commençais alors à avoir une démarche des plus gracieuses en mode colvert boiteux ! J'ai quand même réussi à faire de la trottinette !

 

Au retour de la ballade, j'ai voulu faire passer le temps en regardant des séries, Gossip Girl plus précisément, tout en gardant un oeil sur la pendule pour vérifier l'écart entre les contractions qui étaient revenues encore plus douloureuses. A partir du moment où j'étais obligée de mettre "pause" sur la série à chaque contraction et à ne plus pouvoir rester assise à cause de la douleur, nous nous sommes dit avec mon homme que ça allait être pour cette nuit, naifs que nous étions ! Après avoir bouclé les valises, cassé une croûte même si la douleur et l'émotion m'ont empêché de manger autre chose qu'une tartine de confiture de fraise (Bonne Maman pour le clin d'oeil!), nous nous sommes rendus à la maternité.

 

Après la traditionnelle question à l'accueil "vous venez pour quoi ?!?" alors que votre ventre vous précède d'un bon mètre et que vous ne pouvez plus faire un pas devant l'autre à cause des contractions, nous avons rejoints le secteur des salles de naissance via l'ascenseur dédié aux pachidermes de mon espèce ! Mais là encore, pour atteindre le graal qu'est la table d'accouchement, il faut encore passer l'examen dit de la vérification de l'ouverture du col ! Entre les "c'est votre premier bébé ?" et les "vous habitez loin ?", nous sentions venir gros comme une maison, ou gros comme la maison que s'était construite ma puce à l'intérieur de mon utérus, que nous allions nous renvoyer vissa at home !

Raté, ouverture à 3 et le verdict de la sage-femme tombe : "C'est pour cette nuit ! Allez donc marcher Mme pour faire avancer le travail" ! C'est donc comme ça que nous nous sommes retrouvés à 23h à arpenter les escaliers du CHU en ne croisant que les agents de sécurité qui se demandaient bien ce que nous fichions là (mais on du comprendre une fois la protubérance ventrale aperçue). Après 4 fois 5 étages (suis à moitié cinglée quand même, en temps normal -je veux dire pas enceinte- je ne l'aurai même pas fait ! Comme quoi, je voulais vraiment faire sortir ce bébé !), nous sommes de retour dans la salle de pré-travail.

Nouvel examen et monito et là, le graal, la sage-femme prononce la phrase que j'attendais impatiemment :

"Vous allez pouvoir passer en salle de naissance !"

Posté par Mandarine08 à 22:32 - La grossesse de Mandarine - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire